The Gran Reynata : Toni Travolta's Nightmares

Creation 2008

The father thinks he’s John Travolta, the mother thinks she’s Lisa Minelli, together they will have 3 children.

This is the not-so-peaceful story of ordinary people fascinated by the lives of Hollywood stars, told through the father’s dreams and everyday life.

His mobile phone is astonishing : it is able, during his nightmares, to contact his wife in real life.

Two destinies are running parallel : One real, and one not. Which one is real ? Which one is a dream ?

A musical mythological melodrama where the spectator needs to find his own path.

© Jean-Luc Courcoult , Author and director - Founder of the company Royal de Luxe

The Gran Reynata : Toni Travolta's Nightmares - Selection of the press review

Le Télégramme – 09/05/2008

« La première mondiale des ‘Cauchemars de Toni Travolta’, de Royal de Luxe, a été accueillie, hier, par un déluge d’applaudissements et une standing-ovation. […] cette fois encore, Jean-Luc Courcoult, metteur en scène de la compagnie, a fait fort, très fort. »

« On retiendra aussi que pour jouer avec l’outrance et le kitch, sans pour autant faire n’importe quoi, il faut s’appeler jean-Luc Courcoult… »

Le Figaro – 10/05/2008 – Armelle Héliot

« Jean-Luc Courcoult ne s’est jamais contenté de ses talents de conteur sensible aux légendes urbaines, mythologies particulières, secrets de la terre, de l’eau, songes célestes. Il aime aussi affronter le réel. Il tresse dans ce nouveau spectacle des thématiques graves. La guerre, la dictature, la vie, la mort, la famille, la politique, les rêves de gloire ou de bonheur. C’est un inventeur au cœur grand et au cœur gros, qui ne cesse de réenchanter le monde. Mais il l’affronte. »

 Le parisien – 22/05/2008 – Julien Duffé

« C’est tout à fait digne des Royal de Luxe, dans ce qu’il y a de plus déjanté et d’incroyable. »

 Ouest France – 09/05/2008 – Catherine Lemesle

« Joyeusement décalé, loufoque comme à l’accoutumée, la nouvelle création de Royal de Luxe, interprétée par quinze acteurs surexcités renoue avec la simplicité du théâtre de rue. »

The Gran Reynata : Toni Travolta's Nightmares