Grand patin dans la glace

17, 18 et 19 août 2018

Il y a des millions d'années eut lieu la grande bataille de l'eau contre la terre;

on la situe aujourd'hui dans la région de la Frise.

Les charges de la mer lancées comme des troupeaux de buffles vinrent s'écraser contre une armée d’hommes munis de pioches et de pelles.

Les barrages qu'ils édifièrent furent maintes fois fendus, aussitôt consolidés de poutres colmatées de suifs et de chiffons, explosés puis rebâtis, arrachés, reconstruits, détruits sans cesse et de nouveau obstrués.

Personne ne connaitra la durée de cet affrontement légendaire.

Bientôt fut nommé un gouverneur responsable de l'entretien des digues.

Pour surveiller les tentatives d'intrusion des grandes marées, on installa des vigies sur les tertres comme des marins sur les mâts des navires.

 

Et c'est à ce moment que surgit la grande idée d'un cheval de Troie enterré sous le niveau de la mer.

De fait, ils obtinrent, grâce aux dieux de l'époque, un  scaphandrier géant capable de passer l'éternité enfoui dans le sol, prêt à bondir, soulevant des montagnes, projetant des tas de boue pour protéger les digues.

 

A l'époque des vigies, on ne peut mettre sous silence l'arrivée de la tour penchée en pleine tempête de neige, flottant comme un bouchon sur la mer déchainée.

D’où venait ce navire sans proue, ni voile conduit à Leeuwarden ?

Toujours est-il que les habitants l’installèrent sur le tertre central.

Ainsi elle devint un phare historique lié à la cité.

Ceci dit, par un concours de circonstances des plus inattendues, alors que la ville organise les festivités liées à sa nomination de capitale culturelle européenne, nous venons d’apprendre l’exceptionnelle découverte des plus anciens patins à glace de l'humanité, estimés à plus de 20000 ans, trouvés par hasard durant les travaux d'une plateforme pétrolière dans le pôle nord.

Un cube de glace de six mètres sur trois a été découpé détenant intact les patins proprement dits, ils seraient constitués d'un fémur de mammouth pour la glisse et le reste de la chausse par le cuir de la bête.

Malgré tout, le phénomène le plus déconcertant qui renverse l'ensemble de la communauté scientifique réside dans la taille monumentale des chaussures.

Un pied capable de pénétrer dans ses chausses implique l'existence de géants de plus de douze mètres de hauteur...

 

Bien entendu, tout serait resté à l'état de légende si ce scaphandrier géant n'avait eu, il y a de cela des siècles, une petite fille géante.

Débarquée de nuit au sortir de la gare centrale de Leeuwarden, en août 2018, elle avait simplement décidé de venir le chercher.

La suite n'est pas encore sur les parchemins...

 

© Jean-Luc Courcoult, auteur-metteur en scène, fondateur de la compagnie Royal de Luxe