Creation 2000 Giants spectacular

The giraffes’ hunters

Le Petit Géant est sur le dos de la grande Girafe. Derrière eux la tour de Bretagne, à Nantes
Calais, Le Havre, Nantes

This creation was presented for the first time in 2000 in Nantes from 14 to 17 October at the invitation of the City of Nantes. Then, it was performed in Le Havre from 5 to 8 October programmed by Le Volcan, Scène Nationale, and finally in Calais from 27 to 29 October at the invitation of Le Channel, Scène Nationale - 300,000 spectators.

Every thousand years, the village chief of the Black Giants must make a wish for animals. While moving the mountains one day, he discovered the presence of signs indicating that a giraffe had been wandering through the oceans forever, trapped on a floating island.

The Great Giant who was used to travelling, was selected by the village to bring her back. He traveled the world and many months went by until he finally found the giraffe standing on an iceberg.

He found it very difficult to capture her because these Giant Giraffes, despite being peaceful, have remained wild. They have always been afraid of Humans : not the little ones who live in our cities - far too tiny for them – but the Giants, some of which are the same size as them.

Long ago, the Giraffes were chased and caught in the kingdoms of Giants. They enjoyed watching them race : locked in huge palaces, they were made to run and the Giants wept with joy at such grace : despite those times being long gone nothing can erase the memory of these Giraffe Hunters.

So the Giant put the Giraffe in a large box, and in order to send her on her way, threw the box into a tornado that crossed the oceans.

Having been immediately sucked in by the wind, the Giraffe found herself very high in the sky and when the tornado grew tired, the box landed on the ground. But the Giant had taken care to write an address on the wood.

Some little postmen transported the box to the place indicated. The address was in a city well known by him, and by the Little Giant who was waiting patiently for the giraffe. Waiting to tame her and accompany her by road to the great celebration of giraffes.

Previous
Next

Testimonials

« depuis tout petit , j'admire vos spectacles de rue , cela est toujours aussi magnifique à regardé , depuis les girafes je n'es raté aucun spectacles que vous faite j'admire vos création des géants qui son très réussi cela représente enormement de boulots pour vous , quand j'ai regardé le petit geant cela ma rappeller des bon souvenirs de mon enfance , j'étais sur les epaules de mon père a manger ma glace quand l'une des girafes a éternuer , sa ma fais peur que j'ai fais tombé ma glace sur mon père . Depuis »

Simon - Nantes, France - June 12, 2014

« je me rapelle encore du geant quand jetais petite et du petit africain et de la girafe , jen est des frissons rien que d en parler tellement j ai adoré cette histoire merci pour m avoir fait révé , jespére que vous continurez longtemps , et jespére que mes enfants auront la chance un jour de rencontrer les géants comme jai pu l avoir moi etant petite ay havre »

ludivine - nimes, france - December 14, 2012

« Un gigantesquissime merci à Royal de Luxe ! Je suis une grande fan depuis l'âge de 4 ans, où j'ai vu le spectacle avec le petit géant et les girafes. Aujourd'hui j'en ai 15 et je suis toujours plus émerveillée à chacun de vos spectacles. Je vous aime !!! »

Solenn - Nantes, Bretagne - April 14, 2012

Previous
Next
Leave your comment

Press

« Une fois encore, la troupe itinérante et animale Royal de Luxe fait des miracles. Cette fois, grâce à des girafes géantes, les spectateurs retombent en enfance. Plus un pouce d’espace sur les trottoirs. Tout Nantes semble s’être donné rendez-vous pour admirer le spectacle de Royal de Luxe 'les Chasseurs de Girafes'. »

Le Nouvel Observateur - 05/02/2000

« A chaque fois, Nantes s’ouvre comme un livre de conte, plongeant les citadins au pays de l’enfance, complices volontaires d’une légende instantanée.  »

Libération - 16-17/09/2000

« Dans cette ville où André Breton inventa le surréalisme, les Nantais savent depuis l’arrivée de Royal de Luxe que vraiment tout peut arriver.  »

Le Figaro - 19/09/2000

« Toutes générations, tous milieux confondus : tous yeux écarquillés par cette poésie offerte là, dans le cadre du quotidien, tout à coup sublimé. Qu’elles sont belles, ces girafes ! En bois clair et poli, articulées et muées par une force hydraulique que les manipulateurs dominent avec doigté : la précision légère de la marionnette alliée à la puissance de la machine.  »

Télérama - 27/09/2000

« […] le spectacle de Royal de Luxe a rassemblé les foules dans une ville qui n’a pas hésité à ôter les câbles électriques du tramway pour les laisser passer.  »

Le Monde - 2000

« Le girafon, espiègle, s’éloigne du giron maternel et joue avec les spectateurs. Il arrose d’abord de farine un cameraman en herbe juché sur une poubelle avant de s’attaquer à une cabine téléphonique. Pendant que sa mère rumine paisiblement les feuilles des platanes du cours, le jeune polisson gambade joyeusement.  »

Presse Océan - 16/09/2000

« D’ores et déjà la magie s’est une nouvelle fois emparée de la Porte Océane grâce au savoir-faire de la troupe du Royal de Luxe qui poursuit dans la cité une saga qui ravit les petits comme les grands.  »

Havre Libre - 06/10/2000

Previous
Next
Previous
Next