Création 1992 Situations imaginaires

Cargo 92

Tournée en Amérique latine

8 villes et 6 pays : Caracas (Venezuela), Bogotá et Cartagena (Colombie), Saint-Domingue (République Dominicaine), Rio de Janeiro et Sao Paolo (Brésil), Montevideo (Uruguay), Buenos Aires (Argentine)

Un cargo spécialement acheté et armé pour l’occasion servait de support à la tournée de quatre compagnies : Philippe Decouflé, Mano Negra, Philippe Genty et Royal de Luxe.

L’équipe de Royal de Luxe a construit dans la cale du cargo, une rue accueillant à chaque escale des milliers de Sud-Américains. Dans six ports et six pays de la façade atlantique de l’Amérique latine, Royal de Luxe présentait « La véritable histoire de France », soit au centre des villes, soit sur le port avec le cargo en fond de scène. A Caracas, Rio, Buenos Aires, puis au retour à Nantes, la troupe a créé et réalisé, avec des membres de Mano Negra et de la compagnie Philippe Decouflé « La grande parade de la véritable histoire de France ». La tournée Cargo 92 initiée et montée par Royal de Luxe, s’inscrivait dans le cadre de la commémoration du cinquième centenaire de la découverte de l’Amérique. La Ville de Nantes, le Ministère de la Culture et le Ministère des Affaires Etrangères étaient les principaux partenaires de cette opération.

Aucun témoignage

Déposer votre témoignage

Presse

« Para que no hubiera barreras en este encuentro de dos mundos, los grupos elegidos (las companias de teatro Royal de Luxe y Phillipe Genty la de la danza DCA/Phillipe Decoufle y el grupo de rock Mano Negra) son muestra de la nueva expresión artística de Francia. Ellos se muestran principalmente a través de imágenes que son comprensibles para cualquier publico […]. »

El tiempo - 14/04/1992

« Le public à Rio, à qui on ne la fait pas en matière de carnaval et de défilé, a apprécié la performance, l’imagination et l’humour de cette « Véritable histoire de France ». Les principaux quotidiens, conquis eux aussi, ont consacré leur « une » à l’événement en affirmant que « le défilé des Français a fait vibrer la foule.  »

Le Monde - 09/06/1992

« La fumée noire, à Rio, en pleine conférence sur l’environnement, il fallait oser ! Risquée, aussi, cette parade volontairement bricolée, brinquebalante au royaume du Carnaval… Mais c’est cette insolence, cette gaieté anarchiste qui ont justement séduit le public. A travers elle et sans que le moindre mot fût jamais prononcé, il retrouvait le meilleur de ce qu’on appelle l’ « esprit français » : c'est-à-dire de Voltaire à Jarry, ce vivifiant sentiment de liberté, d’indépendance, de défi…  »

Télérama - 12/06/1992

« En una de las bodegas ha sido reproducida de manera perfectamente realista una calle de Nantes, ciudad dónde surgió la particular idea, una aventura artística y humana que proponía ir al encuentro de un mundo, del continente latinoamericano, con un proyecto artístico contemporáneo.  »

Clarin (Buenos Aires, Argentine) - 04/07/1992

Précédent
Suivant
Précédent
Suivant