Creación 2000 Saga de los Gigantes

Los cazadores de jirafas

Le Petit Géant est sur le dos de la grande Girafe. Derrière eux la tour de Bretagne, à Nantes
Calais, Le Havre, Nantes

Esta creación fue presentada por primera vez en el año 2000 en Nantes del 14 al 17 de octubre por invitación del Ayuntamiento de Nantes. Luego, se presentó en Le Havre del 5 al 8 de octubre programada por Le Volcan, Scène Nationale, y finalmente en Calais del 27 al 29 de octubre por invitación de Le Channel, Scène Nationale - 300.000 espectadores.

Cada mil años, el jefe del pueblo de los gigantes negros debe pedir un deseo para los animales. Un día, al desplazar las montañas, descubrió la presencia de signos que le indicaban que una jirafa estaba vagando en medio de los océanos desde hace una eternidad, prisionera en una isla flotante.

El Gran Gigante, como estaba acostumbrado a los viajes, fue comisionado por el pueblo para traerla de vuelta. Recorrió el planeta y muchos meses pasaron cuando por fin encontró a la jirafa parada en un iceberg.

Le costó mucho trabajo capturarla, pues la jirafas gigantas, aunque sean tranquilas, no han dejado de ser salvajes. Siempre tuvieron miedo a los hombres, no a los pequeños que habitan nuestras ciudades - demasiado minúsculos, por mucho, para ellas - sino a los gigantes de los cuales algunos miden su mismo tamaño.

Hace mucho tiempo, a las jirafas se les perseguían y capturaban en los reinos de los gigantes, quienes disfrutaban de su carrera : encerradas en los patios de inmensos palacios, las hacían correr y lloraban de gusto delante de tanta gracia. Pero aunque aquel tiempo ya caducó, no se pudo borrar en ellas el recuerdo de los cazadores de jirafas.

Entonces el Gigante puso a la jirafa en una gran caja y, para enviarla, proyectó la caja a un tornado que atravesó los océanos.

Inmediatamente aspirada por el viento, la jirafa se halló muy arriba en el cielo y cuando el tornado se cansó, la caja fue depositada en el suelo. Pero el Gigante tuvo el cuidado de escribir una dirección en la madera.

Los pequeños hombres del correo transportaron la caja al lugar indicado. Esta dirección era la ciudad que él conocía bien, donde el pequeño gigante pacientemente esperaba a la jirafa para domesticarla y acompañarla en el camino a la gran fiestas de las jirafas.

Anterior
Siguiente

Testimonios

« depuis tout petit , j'admire vos spectacles de rue , cela est toujours aussi magnifique à regardé , depuis les girafes je n'es raté aucun spectacles que vous faite j'admire vos création des géants qui son très réussi cela représente enormement de boulots pour vous , quand j'ai regardé le petit geant cela ma rappeller des bon souvenirs de mon enfance , j'étais sur les epaules de mon père a manger ma glace quand l'une des girafes a éternuer , sa ma fais peur que j'ai fais tombé ma glace sur mon père . Depuis »

Simon - Nantes, France - 12 de junio de 2014

« je me rapelle encore du geant quand jetais petite et du petit africain et de la girafe , jen est des frissons rien que d en parler tellement j ai adoré cette histoire merci pour m avoir fait révé , jespére que vous continurez longtemps , et jespére que mes enfants auront la chance un jour de rencontrer les géants comme jai pu l avoir moi etant petite ay havre »

ludivine - nimes, france - 14 de diciembre de 2012

« Un gigantesquissime merci à Royal de Luxe ! Je suis une grande fan depuis l'âge de 4 ans, où j'ai vu le spectacle avec le petit géant et les girafes. Aujourd'hui j'en ai 15 et je suis toujours plus émerveillée à chacun de vos spectacles. Je vous aime !!! »

Solenn - Nantes, Bretagne - 14 de abril de 2012

Anterior
Siguiente
Dejar su testimonio

Prensa

« Une fois encore, la troupe itinérante et animale Royal de Luxe fait des miracles. Cette fois, grâce à des girafes géantes, les spectateurs retombent en enfance. Plus un pouce d’espace sur les trottoirs. Tout Nantes semble s’être donné rendez-vous pour admirer le spectacle de Royal de Luxe 'les Chasseurs de Girafes'. »

Le Nouvel Observateur - 05/02/2000

« A chaque fois, Nantes s’ouvre comme un livre de conte, plongeant les citadins au pays de l’enfance, complices volontaires d’une légende instantanée.  »

Libération - 16-17/09/2000

« Dans cette ville où André Breton inventa le surréalisme, les Nantais savent depuis l’arrivée de Royal de Luxe que vraiment tout peut arriver.  »

Le Figaro - 19/09/2000

« Toutes générations, tous milieux confondus : tous yeux écarquillés par cette poésie offerte là, dans le cadre du quotidien, tout à coup sublimé. Qu’elles sont belles, ces girafes ! En bois clair et poli, articulées et muées par une force hydraulique que les manipulateurs dominent avec doigté : la précision légère de la marionnette alliée à la puissance de la machine.  »

Télérama - 27/09/2000

« […] le spectacle de Royal de Luxe a rassemblé les foules dans une ville qui n’a pas hésité à ôter les câbles électriques du tramway pour les laisser passer.  »

Le Monde - 2000

« Le girafon, espiègle, s’éloigne du giron maternel et joue avec les spectateurs. Il arrose d’abord de farine un cameraman en herbe juché sur une poubelle avant de s’attaquer à une cabine téléphonique. Pendant que sa mère rumine paisiblement les feuilles des platanes du cours, le jeune polisson gambade joyeusement.  »

Presse Océan - 16/09/2000

« D’ores et déjà la magie s’est une nouvelle fois emparée de la Porte Océane grâce au savoir-faire de la troupe du Royal de Luxe qui poursuit dans la cité une saga qui ravit les petits comme les grands.  »

Havre Libre - 06/10/2000

Anterior
Siguiente
Anterior
Siguiente